Lignes directrices - Activité physique pendant la grossesse

Résumé des lignes directrices

English

Français

Portée et objet

 

Objectif: Cette ligne directrice traite de l'activité physique tout au long de la grossesse dans le cadre de la promotion de la santé maternelle, fœtale et néonatale

Population cible: 

  • Toutes les femmes enceintes sans contre-indications

    • Contre-indications absolues à l'exercice: rupture des membranes, travail prématuré, saignements vaginaux persistants inexpliqués, praevia placentaire après 28 semaines de gestation, pré-éclampsie, col utérin incompétent, restriction de croissance intra-utérine, grossesse multiple (par ex. triplets), diabète de type I non maîtrisé, hypertension non maîtrisée, thyroïde non contrôlée et autres troubles graves cardiovasculaires, respiratoires et systémiques

    • Contre-indications relatives à l'exercice: perte de grossesse récurrente, hypertension gestationnelle, antécédents de naissance prématurée spontanée, maladie cardiovasculaire ou respiratoire légère/modérée, anémie symptomatique, malnutrition, troubles alimentaires, grossesse gémellaire après la 28e semaine et autres troubles médicaux importants

Titre de la ligne directrice: 2019 Canadian guideline for physical activity throughout pregnancy 

Auteur(s): Mottola MF, Davenport MH, Ruchat S-M, et al.

Année de publication: 2019

Lien vers la directive complète: Lien 

Rapports sur les recommandations

 

Force des recommandations:

  • Forte recommandation: La plupart ou la totalité des femmes enceintes seront mieux servies par le plan d'action recommandé

  • Faible recommandation: Ce ne sont pas toutes les femmes enceintes qui seront le mieux servies par la ligne de conduite recommandée ; il faut tenir compte d'autres facteurs comme la situation, les préférences, les valeurs, les ressources disponibles ou le milieu de la personne. Les consultations avec un fournisseur de soins obstétricaux peuvent aider à la prise de décision

Qualité de la preuve:

  • Haute qualité: Le Groupe de consensus sur les lignes directrices est très confiant que l'effet estimé de l'activité physique sur les résultats pour la santé est proche du véritable effet

  • Qualité moyenne: Le groupe de consensus sur les lignes directrices a une confiance modérée dans l'effet estimé de l'activité physique sur les résultats pour la santé ; l'estimation de l'effet sera probablement proche de l'effet réel, mais il est possible qu'il soit substantiellement différent

  • Faible qualité: Le Groupe de consensus sur les lignes directrices n'a qu'une confiance limitée dans l'effet estimé de l'activité physique sur la santé ; l'estimation de l'effet peut être très différente de l'effet réel

  • Très mauvaise qualité: Le Groupe de consensus sur les lignes directrices a très peu confiance dans l'effet estimé de l'activité physique sur la santé ; l'estimation de l'effet est susceptible d'être substantiellement différente de l'effet réel

Recommandations - Activité physique

Force

des recommandation

Qualité

de la preuve

 
  • Toutes les femmes sans contre-indication devraient être physiquement actives tout au long de la grossesse

    • Sous-groupes spécifiques examinés:​​

  • Les femmes qui étaient auparavant inactives

  • Femmes ayant reçu un diagnostic de diabète sucré gestationnel

  • Femmes classées en surpoids ou obèses (indice de masse corporelle avant la grossesse ≥25 kg/m2)
  • Les femmes enceintes devraient faire au moins 150 minutes d'activité physique d'intensité modérée chaque semaine pour obtenir des bienfaits cliniquement significatifs pour la santé et réduire les complications pendant la grossesse

    • L'activité physique d'intensité modérée est assez intense pour augmenter sensiblement la fréquence cardiaque ; une personne peut parler mais pas chanter pendant des activités de cette intensité. Parmi les exemples d'activité physique d'intensité modérée, mentionnons la marche rapide, l'aquagym, le vélo stationnaire (effort modéré), l'entraînement à la résistance, le transport de charges modérées et les tâches ménagères (p. ex., jardinage, lavage des fenêtres)

  • L'activité physique devrait s'accumuler sur un minimum de 3 jours par semaine ; cependant, être actif tous les jours est encouragé

  • Les femmes enceintes devraient incorporer une variété d'activités d'entraînement aérobique et de résistance pour obtenir de meilleurs résultats. L'ajout de yoga et/ou d'étirements doux peut également être bénéfique

  • L'entraînement des muscles du plancher pelvien (PFMT) (p. ex. exercices de Kegel) peut être effectué quotidiennement pour réduire le risque d'incontinence urinaire. Des instructions sur la bonne technique sont recommandées pour obtenir des avantages optimaux

  • Les femmes enceintes qui ont des étourdissements, des nausées ou qui ne se sentent pas bien lorsqu'elles font de l'exercice à plat sur le dos devraient modifier leur position d'exercice pour éviter la position couchée

Fort

Moyenne

Fort

Moyenne

Faible

Faible

Fort

Faible

Fort

Moyenne

Fort

Moyenne

Fort

Fort

Faible

Faible

Faible

Très mauvaise

Consignes de sécurité

 
  • Il est recommandé aux femmes d'éviter les activités impliquant un contact physique ou un danger de chute, notamment l'équitation, le ski alpin, le hockey sur glace, la gymnastique ou les remontées mécaniques olympiques

  • Les femmes sont encouragées à éviter le cyclisme non stationnaire, car le risque de chute est plus élevé en raison de changements dans la mécanique corporelle ou de risques environnementaux (p. ex. circulation, surfaces instables)

    • Les autres activités aérobiques comprennent la marche rapide, le vélo stationnaire, la natation, l'aquaforme, etc.

  • Évitez de plonger pendant toute la grossesse, car le fœtus n'est pas protégé contre la maladie de décompression et les embolies gazeuses

  • Avec une acclimatation appropriée, l'activité physique d'intensité modérée à des altitudes allant jusqu'à 1800-2500m (6000-8250ft) ne semble pas altérer significativement le bien-être maternel ou fœtal. Toutefois, les femmes devraient être prudentes lorsqu'elles font de la randonnée pédestre dans un endroit où elles risquent de tomber

  • Pour éviter la déshydratation, il est recommandé aux femmes de maintenir une bonne hydratation et d'éviter l'activité physique vigoureuse en cas de chaleur excessive et d'humidité élevée (p. ex., yoga chaud)

  • Toutes les femmes devraient cesser toute activité et consulter un médecin si elles présentent l'un ou l'autre des symptômes suivants:

    • Essoufflement excessif persistant qui ne se résout pas au repos, douleurs thoraciques sévères, contractions utérines régulières et douloureuses, saignements vaginaux, perte persistante de liquide dans le vagin indiquant une rupture des membranes, étourdissements ou malaises persistants qui ne se résolvent pas au repos

Outils:

  • L'examen médical de préparation à l'activité physique pendant la grossesse (PARmed-X pour les femmes enceintes) est recommandé comme test de santé avant la pratique d'une activité physique

 

Références et collaborations

 
  • Les femmes qui développent un diastasis recti sont encouragées à consulter un professionnel de la santé compétent dans le domaine (p. ex. physiothérapie, chiropratique)

    • Définition: la séparation des muscles droits de l'abdomen par une distance anormale. Le diastasis recti peut provoquer un renflement au milieu de l'abdomen, là où les deux muscles se séparent

    • Les femmes qui développent une diastasis recti devraient éviter les exercices de renforcement abdominal, car cela pourrait aggraver la condition et augmenter la probabilité d'une réparation postnatale

    • L'exercice aérobique continu, comme la marche, est associé à une diminution des risques de diastasis recti

  • Les femmes qui envisagent de participer à des compétitions sportives ou de faire de l'exercice bien au-delà des lignes directrices recommandées devraient en parler à leur fournisseur de soins obstétricaux avant de le faire

  • On conseille aux athlètes d'élite qui continuent de s'entraîner pendant la grossesse de demander la supervision d'un fournisseur de soins obstétricaux qui connaît l'impact de l'activité physique intense sur les résultats maternels, fœtaux et néonatals

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • LinkedIn Social Icon

La PCGPC est financée par des associations provinciales, des organismes de réglementation et des associations nationales, dont l'Association chiropratique canadienne et l'Association chiropratique canadienne de protection. La PCGPC conserve son indépendance éditoriale par rapport aux bailleurs de fonds.

OnTEchU logo_transparent.png